Catherine de Kerhor

« Les traces que je laisse dans la terre évoquent les mouvements de la vie. Ce style de modelé, mis en valeur par la patine, me permet aussi de jouer avec l’ombre et la lumière dans une correspondance incessante. Mes sculptures, bien que figées dans l’éternité, continuent ainsi à vivre dans le temps."    

Depuis quinze ans, par son rapport instinctif à la matière et son regard sensible sur le monde, Catherine de Kerhor a su créer sa propre signature : maîtrise naturelle des volumes, force d’un modelé singulier, agilité à traduire le mouvement, magnétisme évident.

Ses motifs féminins en sont le pivot de son esthétisme. Ils nous touchent par leur beauté, mais surtout par leur grande intériorité, car ils sont comme traversés par leur propre humanité. Dans son atelier parisien, Catherine ne se demande pas pourquoi elle crée. Elle crée.

Sa production est ardente ; ses œuvres sont à la fois puissantes et poétiques, dans une forme d’expression de l’être muette et essentielle. Lorsqu’elle s’éloigne du bronze pour travailler la résine, elle  affiche encore son aisance à libérer le mouvement, mais aussi sa passion pour la danse.  

Artiste ignorante de sa propre mythologie, Catherine de Kerhor poursuit son chemin en réjouissant le monde avec des bronzes animaliers d’une force et d'une sincérité émouvantes. 

Astrid Renoult, journaliste.